Elle tricote des masques horrifiques pour renforcer la distanciation sociale

2 Partages

L’artiste et étudiante islandaise Ýrúrarí Jóhannsdóttir, alias yrurari sur les réseaux sociaux, a tricoté pendant la majeure partie de sa vie et c’est précisément ce qui l’aide à faire face à la pandémie.

Lors de l’épidémie du coronavirus, inspirée par la problématique de la distanciation sociale, Ýrúrarí a créé une série de masques faciaux horrifiques sur le thème de la bouche et c’est tellement ludique bizarre, et c’est génial! l’idée de départ est intéressante : créer des masques si repoussants que personne ne voudra s’approcher de vous, permettant ainsi de créer la distance et de limiter la propagation du virus.

Ýrúrarí a déclaré que la vie de chacun a radicalement changé en même temps, et – jusqu’à un certain point – nous vivons tous des expériences similaires.

L’artiste est «douloureusement consciente» que de nombreuses personnes à travers le monde sont affectées par le virus, mais le tricot l’aide à «rester saine d’esprit» en ces temps étranges pendant qu’elle poursuit ses études de maîtrise.

Découvrez TOUTES ses créations ici ⬇

« 1 de 10 »